UFC-Que Choisir de Bourgoin-Jallieu

Logement/Immobilier, Services/vie sociale

Bientôt les APL en temps réel, et dès le 1er janvier 2021

Le 1er janvier 2021 va marquer un tournant pour les bénéficiaires des aides au logement

Les ressources prises en compte pour en déterminer le montant seront beaucoup plus récentes.
Ce qui aura un impact rapide en cas de variation des revenus, à la hausse comme à la baisse.

La réforme concernera les 6,6 millions de foyers français qui perçoivent chaque mois l’aide personnalisée au logement (APL), l’allocation de logement familiale (ALF) ou l’allocation de logement sociale (ALS), versées par la Caf (Caisse d’allocations familiales) ou la MSA (Mutualité sociale agricole).
Certains particuliers dont les revenus ont baissé en raison de la crise sanitaire pourraient aussi devenir éligibles.

Un recalcul tous les trimestres

Dès janvier 2021, CAF et MSA s’appuieront sur les revenus touchés sur les douze derniers mois et procéderont à une réactualisation tous les trimestres (et non plus sur les ressources engrangées lors de la fameuse « année N-2 ») .

Le montant des allocations va s’adapter à la situation économique récente des bénéficiaires, hors cas particuliers (étudiants salariés, assistants familiaux et maternels, certains indépendants). Il ne changera pas pour les personnes dont les revenus n’ont pas bougé.
En revanche, la réforme peut constituer une aubaine pour les travailleurs privés d’emploi ou mis au chômage partiel en raison de la crise sanitaire et ayant donc subi une baisse de revenus.

Un simulateur en ligne début janvier

Pour évaluer l’impact de cette nouvelle formule sur leurs allocations, les bénéficiaires des aides au logement pourront utiliser un simulateur qui sera mis en ligne à partir du 4 janvier sur Caf.fr et sur Mesdroitssociaux.gouv.fr.

Vous trouverez également plus d’informations sur le lien suivant.