UFC-QUE CHOISIR DE BOURGOIN JALLIEU

Pollution

Pollution de l’air : avec la canicule, la pollution à l’ozone repart de plus belle. Pour autant l’information a du mal à passer !

Depuis le début de l’année 2019,
le bassin Lyonnais Nord-Isère se situe au 2ème rang des secteurs les plus pollués d’Auvergne Rhône-Alpes, derrière la vallée de l’Arve

Après la période hivernale où on a dénombré  13 alertes à la pollution  aux particules fines (PM10), nous voilà touchés par une pollution à l’ozone qui a déclenché le dispositif d’alerte Niveau N1 ( vigilance orange) du 25 au 27 juin, puis en alerte Niveau N2 (vigilance rouge) pendant 4 jours (28 juin au 1er juillet).

Après une courte accalmie le dispositif d’alerte Niveau N1 ( vigilance orange) a été réactivé le jeudi 4 juillet sur le bassin Lyonnais Nord-Isère.

Indépendamment des effets de la canicule dans la vie de chacun, et plus particulièrement celle des personnes sensibles, les dépassements des seuils acceptables d’ozone fragilisent davantage  la santé des personnes.

Il convient alors d’adopter les recommandations sanitaires et comportementales prévues (alerte Niveau 1 – vigilance orange)

Se protéger pour limiter mon exposition

A noter : au delà des effets à court terme lors des épisodes de pollution, les principaux impacts de la pollution de l’air sur la santé sont liés à l’exposition continue, tout au long de la vie.

Populations vulnérables : femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes souffrante de pathologies cardiovasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques.

Populations sensibles : personnes se reconnaissant comme sensibles  lors des pics de pollution et/ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics (par exemple : personnes diabétiques, personnes immunodéprimées, personnes souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux).

Les mesures « contraignantes » en cas d’évolution de Niveau N 1 (vigilance orange) à  Niveau N2 (vigilance rouge)

Ces mesures peuvent conduire à certaines restrictions définies et publiées par la Préfecture de l’Isère et adaptées à chaque situation:

– Limitation de vitesses OBLIGATOIRE (-20 km/h sauf dispositions spéciales)

– Restrictions de circulation des véhicules ne disposant pas de vignettes Crit’Air 0 à 3 sur une zone territoriale précise  (exemple toutes les communes de la CAPI jouxtant l’autoroute A43 (du 28 juin au 1er juillet). Interdiction de circulation pour les autres véhicules

– Interdiction des compétitions mécaniques

– Interdiction de manifestation culturelles ou sportives en espaces extérieurs

Peut-on considérer que l’information de la population soit efficace ?

Si les médias les plus importants communiquent sur les alertes « pollution » (France Bleu Isère, Dauphiné Libéré), ils ont du mal à relayer cette information auprès des populations concernées. Ce  rôle  devrait incomber aux autorités locales, mais sur ce point il y a carence : la plupart des communes se contentent dans leurs médias  (sites internet) d’indiquer la mise en place du dispositif de vigilance (Bourgoin-Jallieu, Ruy-Montceau), et  les conseils et conduites à tenir sont souvent limitées ou absentes (sauf canicule).

Là où les communes disposent de panneaux d’informations (à messages variables), les alertes pollution sont rarement relayées.

Les consignes préfectorales, notamment les restrictions de circulation automobiles ne sont pas diffusées.
Si on observe une réelle préoccupation des citoyens à limiter les effets directs  de la canicule, et à chercher tous moyens pour ne pas souffrir des effets de la chaleur, il semble que les effets des pics d’ozone sur leur santé sont totalement ignorer : risques  pour les très jeunes enfants, pour les personnes âgées et les personnes souffrant de maux chroniques (insuffisances respiratoires et cardiaques).

Alors que cette menace pèse sur certains, les fêtes en plein air se tiennent comme de si rien n’était, les compétitions de villages se déroulent sans aucunes véritables précautions ..etc

Il semble que l’invisible fasse oublier la réalité du mal, et que les effets des températures soient les seuls effets  perçus .

Restrictions de circulation des véhicules : pas vraiment de prise de conscience

Seule la commune de Ruy-Montceau stipule les restrictions de circulation en période de vigilance Orange et Rouge

Les mesures préfectorales à mettre en œuvre lors de la dernière alerte Niveau N2 (vigilance rouge) sur les communes de Bourgoin-Jallieu,  L’Isle d’Abeau, Saint Quentin-Fallavier, Vaulx-Milieu, La Verpillère, Villefontaine pour les véhicules [autorisés à circuler au sein du périmètre sont les véhicules affichant un certificat qualité de l’air (vignette Crit’Air) de classe « zéro émission moteur », ou de classe 1, ou de classe 2, ou de classe 3] ne sont pas évoquées.