UFC-QUE CHOISIR DE BOURGOIN JALLIEU

Pollution

Pollution de l’air extérieur : du mieux en Auvergne Rhône Alpes mais …

En région Auvergne-Rhône-Alpes, on observe des améliorations dans les teneurs en particules fines  depuis plusieurs années.

Selon les informations fournies par l’association ATMO ARA, « Pour 2018, la tendance à l’amélioration générale de la qualité de l’air dans la région se vérifie. A l’instar de 2017, les valeurs réglementaires européennes pour les particules fines (PM10 et PM2.5) ont été respectées. Toutefois, certains polluants, notamment l’ozone et le dioxyde d’azote, restent à surveiller.
En effet, l’ozone est  le seul polluant en hausse ces dernières années, principalement en raison de la recrudescence des épisodes de canicule ».

Mais il faut dire aussi que les normes européennes sont « généreuses » et vont bien au-delà des normes de l’Organisation Mondiale pour la Santé (OMS), qui font référence.

Et ATMO poursuit : « Une tendance à l’amélioration qui ne doit pas occulter les défis restant à relever pour notre air :

  • un défi de santé publique afin de se rapprocher voire même respecter les seuils sanitaires préconisés par l’OMS.
  • un défi d’amélioration des connaissances et de surveillance de nouveaux polluants (émergents ou non réglementés) pour disposer de données en vue d’évaluer l’exposition des populations. »

Particules fines : les moyens pour contrôler soi-même la pollution dans son environnement

Votre association, en partenariat avec l’APIE, Association Porte de l’Isère Environnement, vous proposera dans quelques semaines les moyens de mesurer vous-même la pollution extérieure de votre lieu d’habitation, au regard du taux de particules fines.

Nous vous informerons de tout cela prochainement.